101008828_3058637974174401_2629085989416

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

L'HISTOIRE DU DOMAINE DE LA GUÉRITE

En 2016, je me suis lancé un défi: réaliser mon premier vin. Notre mariage avec Léonie était annoncé pour l’été et je souhaitais surprendre les convives avec une surprise. Servi le jour “J”, un premier rosé très apprécié allait devenir la première étape d’une nouvelle aventure pour le domaine de la Guérite à Gy – terre viticole ancestrale. Alors qu’au sein de ma famille la vinification s’était perdue en chemin au fil des générations (dans une ferme avant tout céréalière), je décidais de n’être plus simple viticulteur, mais vigneron!

 

C’est ainsi que j’ai commencé à produire mes propres vins, et depuis, année après année j’étends la gamme, j’élargis le panel de méthodes de vinification et lance des nouveaux assemblages. En 2021, j’ai par exemple fait pour la première fois un pétillant naturel de Chasselas-Gamay, pour les amateurs de bulles bien tendues. Cette année enfin, les 5.6 ha de la Guérite se sont agrandis de 3.5 ha avec la reprise d’un autre domaine.

 

Produits en cuve ou en barrique, mes crus sont macérés avec précision et élevés à côté de notre maison, dans un domaine aujourd’hui cultivé en reconversion biologique (en voie de certification). Certaines cuvées sont sans soufre ajouté pour les amateurs de ce type de vin. D’autres sont plus traditionnelles, mais toujours avec la même quête de qualité.

 

Les cépages cultivés sur le domaine familial sont le chasselas, le Doral, le Sauvignon blanc, le Gamay, le Gamaret, le Garanoir et le Dunkelfelder. Avec le nouveau domaine exploité dès 2022, j’ajouterai à cette liste le le Cabernet Sauvignon, le Sauvignon Blanc, le Sauvignon Gris et l’Auxerrois, l’Aligoté, le Pinot Blanc, le Pinot Gris, le Pinot Noir, le Divico et le Merlot.

 

Le nombre de bouteilles produites est limité et croît lentement. Je tiens à assurer un contrôle serré de ma production et à progressivement constituer un réseau de clients qui apprécient un vin artisanal, produit en respectant la nature et les caractéristiques de chaque cépage. Le reste de la production est vendu à une coopérative de la région ou à d’autres producteurs.

Ayant à cœur d’œuvrer pour une souveraineté alimentaire régionale, je poursuis depuis quelques années une stratégie de diversification de la production. En 2020, un nouveau verger inspiré d’une méthode de permaculture a porté ses premiers fruits. Le tout, chatouillé à la racine par un élevage extensif de poules pondeuses.

MILLESIME 2020-2021

IMG_20210430_173019.jpg